Voici comment faire mousser du lait avec une buse vapeur
Faire mousser le lait avec une buse vapeur

Voici comment faire mousser du lait avec une buse vapeur

Faire mousser le lait avec une buse à vapeur donne la meilleure micro mousse. Cela demande un peu de pratique, mais il n'y a pas d'autre technique ou autre équipement avec lequel tu peux aussi bien influencer la mousse de lait.

Il est utile d'en savoir plus sur la mousse de lait en général. De cette façon, tu apprends quel lait convient à la mousse et découvres la structure d'une mousse de lait parfaite. Si tu le sais, faire mousser du lait avec un tuyau à vapeur est un jeu d'enfant, avec un peu de pratique bien sûr.

Table des matières

Comment faire mousser du lait avec une buse vapeur ?

Entraînes-toi à faire mousser du lait avec du liquide vaisselle

5 solutions pour quand la mousse de lait ne fonctionne pas

Îlot(s) de mousse sèche
Mousse de lait trop aérée
La mousse de lait est grossière et instable
Le lait et la mousse sont divisés
Presque pas de mousse

Temps d'attente entre la préparation de l'espresso et la mousse de lait

Comment faire mousser du lait avec une buse vapeur ?

Faire mousser du lait avec une buse à vapeur n'est pas difficile, cela demande juste un peu de pratique. Si tu suis attentivement les étapes suivantes, tu arriveras rapidement à la micro mousse désirée pour un délicieux cappuccino. Un thermomètre est un instrument utile dans la phase de pratique, mais pas nécessaire. Par conséquent, l'explication est avec et sans thermomètre.

Si tu veux faire un cappuccino, prépares d'abord l'espresso. Comment faire un espresso est expliqué dans "Faire un espresso avec une machine à espresso semi-automatique". Ensuite, fais mousser le lait.

Fournitures
Machine à espresso semi-automatique
Un pot à lait (le plus frais possible)
Thermomètre (peut aussi être fait sans)
Lait entier froid
Torchon propre
Un deuxième pot à lait (pour le deuxième cappuccino avec la technique des deux pots)

1. Préparation
Gardes tout ce dont tu auras besoin à portée de main et ton surface de travail propre.

2. Lait froid
Utilises du lait froid du réfrigérateur. Essaies également d'utiliser un pichet à lait froid. Une carafe à lait froide n'augmentera pas la température du lait. Plus la température de départ du lait est basse, plus tu peux étirer longtemps (l'étape 7).

3. Remplir le pot à lait
Lorsqu'on fait mousser le lait, le lait augmente de volume. Par conséquent, ne verses pas le lait plus qu'à mi-hauteur du pot. Cela dépend de la taille de la verseuse, mais verses généralement jusqu'au début du bec verseur. Cela évite que le pot ne déborde lorsque le lait commence à tourner. Si tu utilises trop peu de lait, la couche de mousse sera trop aérée et pas assez molle.

Si tu travailles avec un thermomètre, c'est le moment de placer le thermomètre dans la carafe à lait. Assures toi que le thermomètre est lisible.

4. Pré vape la buse de lait
Avant de faire mousser le lait, la buse vapeur doit être pré étuvée. Cette opération souffle la condensation et l'eau hors de la buse à vapeur. Ce n'est qu'avec de la vapeur pure que tu obtiendras un bon résultat.

Prends le chiffon propre et places le autour de la buse vapeur. Attention, le tuyau peut être chaud. Démarres maintenant l'alimentation en vapeur. Dès que la vapeur est visible et audible, l'alimentation en vapeur peut être arrêtée..

5. Positionnement du pichet à lait
Tiens le pichet d'une main. Places la carafe (le pichet) à lait directement sous la buse vapeur. Positionnes la carafe à lait de manière à ce que la buse vapeur soit juste en dessous de la surface du lait, légèrement décentrée et sans toucher les bords. En d'autres termes, environ 1 cm de profondeur et un quart de la hauteur du bord.

6. Commencer à faire mousser le lait
Ouvres maintenant complètement l'alimentation en vapeur de la buse vapeur. Le lait commence à bouger. Tiens maintenant le pot à lait avec les deux mains. Avec une main sous le bas pour bien sentir la température. Abaisses lentement le pot à lait jusqu'à ce que le sifflement commence. Ce son est l'air aspiré dans le lait.

7. Étirer le lait 
En ajoutant de l'air, le volume de lait augmente et la surface du lait augmente. Pour augmenter encore plus le volume, abaisses encore le pot à lait afin que la buse vapeur reste sous la surface. C'est ce qu'on appelle étirer le lait. Cette phase est importante pour le résultat final.

Il faut pratiquer beaucoup d'étirements, car si le pot à lait est abaissée trop rapidement, la mousse sera trop aérée. Si le pot à lait descend trop lentement, tu n'obtiendras pas assez de mousse.

8. Température
Pendant l'étirement, surveilles la température. Tu peux le faire avec tes mains ou avec un thermomètre.

Avec les mains
Lorsque le fond du pichet atteint la température corporelle, arrêtez d'ajouter de l'air. C'est-à-dire que le pot à lait ne se déplace plus vers le bas.

Avec un thermomètre
Lorsque le thermomètre indique 30 – 35°C, ne déplacez pas la carafe à lait plus bas. Parce qu'un thermomètre réagit généralement un peu plus tard, nous ne laissons pas la température sur le thermomètre monter à 37°C.

Étirer trop longtemps
Les bulles d'air qui se forment au-dessus de 37°C sont trop grosses et sont plus difficiles à mélanger en une mousse lisse. Par conséquent, ne continuez jamais à étirer trop longtemps.

9. Continuer à chauffer le lait à 60 – 65°C
Lorsque les 37°C sont atteints, le lait n'a plus qu'à être réchauffé. Pour ce faire, soulèves légèrement le pot à lait. La buse vapeur reste à environ 2 cm sous la surface. L'étirement et le sifflement s'arrêteront immédiatement. Assures toi simplement que le lait continue de bouger en maintenant le pot à lait dans la bonne position. Plus il y a de mouvement, meilleur est le résultat final, car les bulles d'air s'affinent en raison du mouvement.

Avec les mains
Continues à chauffer jusqu'à ce que le fond de la carafe à lait devienne trop chaud au toucher. Retires une main, attends encore 3 secondes et arrêtes l'alimentation en vapeur.

Avec un Thermomètre
Lorsque le thermomètre indique 60 – 65°C, arrêtes l'alimentation en vapeur.

Si la température du lait est supérieure à 70°C, le goût changera considérablement car la douceur naturelle est perdue. Si tu chauffes davantage le lait, tu entendras un grondement profond à un moment donné. Le lait bout et convient donc moins au café.

10. Nettoyage de la buse vapeur
Mets le pot à lait de côté. La première priorité après avoir fait mousser le lait est de nettoyer la buse vapeur. Cela empêche le lait de coller à la buse vapeur. Enlèves les résidus de lait à l'extérieur avec un chiffon humide et allumes la buse vapeur pendant un court instant afin que les résidus de lait dans la buse vapeur soient soufflés. Assures toi de n'utiliser ce chiffon que pour nettoyer la buse à vapeur.

11. Polissage de la mousse de lait
Regardes maintenant le résultat de la mousse de lait. Le polissage permet d'éliminer quelques défauts de la mousse de lait. Les plus grosses bulles peuvent être éliminées en tapotant doucement le pot à lait sur un fond dur et droit. Les plus grosses bulles d'air se briseront en conséquence.

12. Rouler le lait
La mousse de lait est un mélange de bulles d'air et de lait chaud. Dès que la mousse s'est arrêtée, le lait chaud coulera. Pour éviter cela, nous allons rouler le lait en tournant la carafe à lait lentement mais fermement. Si le lait est bien roulé, il aura une structure brillante.

Lorsque tout le processus de mousse de lait avec un tuyau à vapeur s'est déroulé sans heurts, il y a une structure crémeuse avec de très petites bulles d'air. Ces bulles d'air restent alors pendant 10 à 20 minutes. C'est ce qu'on appelle la micro mousse. Idéal pour le cappuccino.

13. Verser
L'espresso a déjà été préparé et la mousse de lait peut maintenant être versée. La coulée se fait avec un jet solide constant. Avec le latte art, vous ajoutez de l'expérience à votre café.

Astuce pour 2 cappuccinos
Si tu fais 2 cappuccinos, utilises le deuxième pot à lait. Avant de commencer à verser le premier cappuccino, verses environ ¼ de lait dans le deuxième pichet. Après avoir préparé le premier cappuccino, verses le lait du deuxième pichet dans le premier. Roules bien le tout et tapotes doucement la verseuse sur un fond dur et droit comme décrit ci-dessus. De cette façon, le deuxième cappuccino a également une mousse de lait à part entière.

Entraînes toi à faire mousser du lait avec du liquide vaisselle

La théorie de la mousse de lait est plus simple que la pratique. La pratique rend parfait, et afin de ne pas gaspiller trop de lait, tu peux pratiquer avec une goutte de liquide vaisselle. Remplis la carafe d'eau et d'un peu de liquide vaisselle. Cette combinaison mousse presque de la même manière que le lait, a peu de frais. Tu peux apprendre l'art de faire mousser sans gaspiller de lait. Un autre avantage est que l'eau prend plus de temps à se réchauffer, ce qui signifie que les étirements sont pratiqués plus longtemps. Notons que l'eau s'étire moins que le lait.

N'oublie pas de bien nettoyer la buse vapeur après avoir pratiqué avec du liquide vaisselle.

5 solutions pour quand la mousse de lait ne fonctionne pas

Lorsque tu fais mousser du lait avec une buse vapeur, plusieurs facteurs peuvent influencer le résultat. Cette vue d'ensemble fournit des directives pour améliorer la mousse de lait et prévenir ou corriger toute erreur.

1. Îlot(s) de mousse sèche

Pendant et après le roulage, tu vois des touffes de mousse sèche difficiles à mélanger. Cela est généralement dû à des bulles d'air trop grosses. Les grosses bulles d'air se dissolvent très rapidement et fournissent une mousse sèche.

Causes possibles :

Pendant le moussage, la buse vapeur est beaucoup trop haute en surface. Le lait est ensuite soufflé et de grosses bulles sont créées.

Lait de vache trop écrémé ou variante végétale trop liquide. Un tel lait moussera et donnera du volume très rapidement, mais se traduira par une mousse sèche.

Solutions possibles :

Tu peux résoudre ce problème pour le moment en secouant le lait d'avant en arrière afin que la mousse sèche soit toujours absorbée par le mélange. Continues ensuite à valser.

Tu peux l'éviter la prochaine fois en tenant la buse à vapeur légèrement en dessous de la surface.

Utilises du lait de vache entier ou du lait végétal à haute teneur en matières grasses.

Fais plus attention à la température. Assures toi que la température ne dépasse pas 37°C pendant l'étirement. Lors du chauffage, la température ne doit pas dépasser 70°C. Tu peux surveiller cela avec précision avec un thermomètre.

2. Mousse de lait trop aérée

Il y a trop de bulles d'air dans la mousse. La mousse se dépose en quelques secondes ou minutes. La mousse a une structure si grossière qu'elle a peu ou pas de résistance et s'effondrera rapidement.

Causes possibles :

La buse vapeur est trop près de la surface. Cela empêche l'air d'être aspiré dans le lait. La buse à vapeur souffle le lait, créant beaucoup de bulles et de mousse.

Lait trop écrémé.

Trop peu de lait dans le pot.

Solutions possibles:

Dans la phase initiale, abaissez un peu plus la buse vapeur dans le lait. Tu dois entendre un sifflement subtil lorsque l'air est aspiré dans le lait. En cas de bouillonnement, tu dois amener le tuyau de vapeur un peu plus profondément.

Privilégie le lait entier ou le lait végétal à haute teneur en matières grasses.

Mets plus de lait dans le pichet.

3. La mousse de lait est grossière et instable

La mousse flotte à la surface du lait. La mousse de lait a une grande structure instable. En conséquence, lors du versement, seul le lait sort du pot et la mousse de lait reste.

Causes possibles:

La mousse de lait est trop chaude. C'est-à-dire au-dessus de 37°C.

Le lait a été chauffé trop longtemps. C'est-à-dire au-dessus de 70°C.

Solutions possibles:

Pour le moment, tu peux toujours le résoudre en roulant et en tapotant le pot à lait sur une surface plane. La mousse de lait disparaîtra rapidement de toute façon.

La prochaine fois, il est recommandé d'arrêter de faire mousser et/ou de chauffer le lait plus tôt.

Utilises un thermomètre, car une personne ressent la chaleur différemment d'une autre.

4. Le lait et la mousse sont divisés

Le lait et la mousse sont divisés. Déroulées, elles ne sont pas mélangées à une émulsion molle à lobes. Pendant le versement, il n'y a pas de jet solide, mais le lait s'écoule du pot d'un seul coup comme une sorte de boule de mousse.

Cause:

La carafe à lait est restée immobile trop longtemps. En conséquence, le lait coule au fond et la mousse reste à la surface.

Solution :

Gardes la carafe à lait en mouvement jusqu'au moment de verser. Par exemple, si la carafe à lait est restée immobile pendant le nettoyage de la buse vapeur, le lait doit d'abord être bien roulé. A partir du moment où le lait recommence à briller doux et lobé à nouveau, le mélange de lait et de mousse est à nouveau le même.

5. Pratiquement pas de mousse

Pratiquement aucune mousse ne s'est formée. Le lait est réchauffé.

Causes possibles:

La buse vapeur est trop faible en lait et trop près du fond du pot. Il y a un cri assourdissant au fond du pichet. Le lait est seulement chauffé.

Le lait était déjà trop chaud dès le départ, il se réchauffe donc beaucoup plus vite.

Solutions possibles :

Dans la phase initiale, n'abaisses pas la buse vapeur trop loin dans le lait. A partir du moment où l'alimentation en vapeur a commencé, déplaces la verseuse plus rapidement avec les 2 mains jusqu'à ce qu'un léger sifflement se fasse entendre. Dès que tu entends ce son, de l'air est ajouté au lait.

Utilises du lait froid et un pichet froid.

Temps d'attente entre la préparation de l'espresso et la mousse de lait

Une machine à espresso possède 1 ou 2 chaudières. Si la machine n'a qu'une seule chaudière, il y a un temps d'attente entre la préparation de l'espresso et la mousse du lait. La température idéale de l'eau pour préparer un espresso est de 96°C. Il faut 100°C pour faire mousser le lait. Avec 1 chaudière, la température de l'eau sera donc d'abord élevée avant de pouvoir mousser le lait. Avec 2 chaudières, il n'y a pas de temps d'attente.


Reactie plaatsen